agrandir le texte retrecir le texte 

Les habitants veulent relever Saint-Pierre de ses cendres

Près d’un an de réflexions et de propositions aboutissent, en février 2016, à la restitution des ateliers d’imaginaires sur la place Bertin à Saint-Pierre, dans le cadre du "grand Saint-Pierre". Les actions prioritaires sont retenues pour faire revivre la ville d’art et d’histoire.

"Le projet doit bousculer le temps politique" déclare Patrick Chamoiseau, le chargé de mission du "grand Saint-Pierre". Autrement dit, peu importe les échéances, Saint-Pierre doit avancer.

La philosophie développée par Patrick Chamoiseau se veut précise. "Le territoire de cohérence de cette Zone comprend, outre Saint-Pierre, le Morne-Rouge, le Morne-Vert et Fonds Saint-Denis . L’écrivain martiniquais, (prix Goncourt en 1992), ajoute encore : "Avec cet objectif de revitalisation multidimensionnelle, le grand Saint-Pierre est amené à devenir un véritable espace-moteur qui associera l’urbain, l’économique et le social autour d’une grande intention en vue d’une dynamisation équilibrée de l’ensemble du pays".

Mercredi soir, sur l’historique place bertin, les habitants de Saint-Pierre ont participé à la remise des ateliers imaginaires comme des acteurs du futur de leur ville.


Le grand Saint-Pierre